L’administration Trump reporte l’application du “Startup visa” d’Obama

YALI 2016Les entrepreneurs étrangers devront s’accrocher à leur H-1B ou E-2. Le Département de la Sécurité Intérieure (DHS) a indiqué dans un memo publié en ligne lundi 10 juillet que l’entrée en vigueur d’une règle adoptée sous Barack Obama permettant aux entrepreneurs dirigeant des startups prometteuses de venir ou de rester aux Etats-Unis serait reportée au 14 mars 2018. Et peut-être abandonnée à l’issue d’une période de commentaires publics. La mesure devait entrer en vigueur le 17 juillet.

Ce dispositif, “International Entrepreneurs Rule”, était surnommé “Startup visa” – alors qu’elle n’était pas un visa à proprement parler – et devait concerner près de 3.000 entrepreneurs étrangers par an, selon les estimations de DHS. Pour pouvoir bénéficier de cette disposition, l’entrepreneur devait prouver que sa société générerait de la croissance et de l’emploi aux Etats-Unis et mettre en avant un apport de capital d’au moins 250.000 dollars par un investisseur établi. Ce règlement aurait permis à l’entrepreneur de rester trente mois aux Etats-Unis, avec la possibilité d’une extension de trente jours.

Le report, qui a suscité de vives critiques de la part d’entrepreneurs dans la Silicon Valley, découle du décret “Border Security and Immigration Enforcement Improvements” signé par Donald Trump en janvier 2017, qui porte notamment sur la construction du mur le long de la frontière avec le Mexique.

SOURCE: https://frenchmorning.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>